Écouter et utiliser les désirs de vos employés pour devenir un leader engageant

Actualités - Image d'intro
Tous vos employés ont des projets, des désirs et des rêves. En focalisant sur ces derniers, vous pourrez amener l’employé à travailler pour les réaliser.

Il y trouvera l’énergie nécessaire pour accomplir les tâches quotidiennes. Voici le message que la quinzaine de manufacturiers et gens d’affaires ont reçu lors de la formation des Meilleures Pratiques d’Affaires sur le leadership et la mobilisation de personnes.

Vous devenez un leader quand vos subordonnés admettent que vous avez reconnu un balbutiement de projet, de désir ou de rêve et que vous arrivez à les convaincre de travailler pour les réaliser.

Un gestionnaire ne devrait pas travailler dans le passé. Il aurait avantage à laisser tomber les questions comme « qu’est-ce qui s’est passé » ou « pourquoi ça s’est passé ». Il est suggéré de se concentrer sur le futur en trouvant les conditions du succès. Le vrai leader s’assure que tout le monde connaît le défi et tente de comprendre avec l’employé comment régler le problème. L’employé est tenu de ressortir les avantages à relever le défi.

Chaque fois que vous avez des objections, vous allez en démobilisation. En cas d’objection, il faudra diriger la discussion sur le défi à relever. Si vous ne commencez pas par les avantages, vous débuterez indéniablement avec les objections. La solution doit venir du subordonné.

La gestion se fait à travers les relations, avec les gens. Il faut entrer dans le rôle d’animateur, se regarder dans le miroir et croire qu’on est beau, bon et capable. ‘’Vaux mieux un sourire forcé qu’un air de bœuf sincère’’ s’est exprimé avec humour François Lessard.

C’est en agissant ainsi qu’on élabore un projet clair et stimulant, qu’on valorise l’autonomie au travail, qu’on met en place des équipes engagées et que l’on crée un climat de travail harmonieux par une communication efficace.

Le formateur François Lessard

Titulaire de deux maîtrises en sciences humaines de l’UQTR, il est intervenu auprès d’entreprises réparties dans 24 pays. Sa perception globale des problématiques en matière de ressources humaines lui permet d’intervenir régulièrement, avec discernement et dextérité, au sein d’équipes de gestion et de travail. Il le fait de façon stratégique lors de démarrage, de fusion et d’acquisition de grandes entreprises.

Le programme MPA

Les meilleures pratiques d’affaires sont des formations conçues sur mesure pour les PME québécoises. Depuis 2001, plus de 30 000 dirigeants d’entreprises et travailleurs stratégiques y ont participé et en mesurent, au quotidien, les bénéfices.

Retour à la liste des nouvelles