Optimiser ses processus de gestion : un premier pas vers le 4.0 L’exemple d’Albany International de Cowansville

Actualités - Image d'intro
À l’heure où les entreprises manufacturières entreprennent le virage 4.0, les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec  (MMCQ) présentaient ce matin un Déjeuner manufacturier Desjardins Entreprises visant à alimenter la réflexion des manufacturiers de la région sur l’optimisation des réflexes de gestion des équipes de direction.

« Être en direction d’une entreprise manufacturière, c’est un peu comme avoir une F1 entre les mains », illustre Dominic Lapointe, associé chez Synerforce. « On doit avoir les bons réflexes pour bien la conduire. »

L’exemple d’Albany International

Le moral des troupes n’était pas à son meilleur chez Albany International, il y a quelques années. Une restructuration avait amené l’entreprise à prendre des décisions difficiles et à mettre à pied des employés. Cela avait affecté l’ensemble du personnel. Cette démobilisation, révélée par les résultats d’un sondage mené à l’interne, a amené la direction à s’engager dans une réflexion de fond sur ses processus de gestion. Avec le support de Synerforce, tous les gestionnaires ont révisé leurs façons de faire afin de passer d’une gestion axée sur la réaction aux aléas du quotidien à une gestion proactive. Ce passage s’est concrétisé grâce à un audit de toutes les activités de gestion ainsi que par un repositionnement des gestionnaires sur le plancher de l’usine. Le processus, qui a duré près d’un an, permet maintenant à monsieur Philippe Brunelle, directeur de l’usine, d’envisager l’intégration de technologies avancées au sein de son entreprise. « La culture d’amélioration continue que nous sommes à implanter nous permet aujourd’hui d’envisager ce virage », conclut-il.

Retour à la liste des nouvelles