Nicolet, le 20 juin 2018 – C’est aujourd’hui que se tenait à Nicolet le colloque « 50 ans d’histoire, 50 ans devant : perspectives sur l’avenir du manufacturier » devant plus de 80 participants. L’événement, organisé par les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec (MMCQ), visait à faire le point sur les défis du secteur et identifier quelques pistes porteuses pour l’avenir et fermait l’année anniversaire de l’organisation.

« Le secteur est à un point tournant avec l’arrivée simultanée des technologies, les secousses causées par les changements en politique internationale, comme celles de Donald Trump par exemple, et les changements sociétaux qui s’opèrent présentement. Nos entreprises doivent s’adapter rapidement sous peine de disparaître. 50% des entreprises sur le Fortune 500 de 2006 n’existent plus aujourd’hui, » a rappelé Donald Michaud, président ex-officio des MMCQ, président du comité des fêtes du cinquantième anniversaire, vice-président et directeur général chez Huot à la clôture de la journée.

Monsieur Pierre Boucher, président d’honneur de l’événement et directeur du développement des affaires chez la  firme d’ingénieurs conseils MESAR, en a pour sa part appelé à une mobilisation des membres des MMCQ. « Le défi est grand mais il peut être relevé si nous nous y mettons maintenant, et que nous le faisons ensemble, notamment en utilisant les différentes plateformes comme celles que nous offrent les Manufacturiers de la Mauricie et du-Centre-du-Québec. »

Une journée chargée de réflexion et de discussions

Intelligence artificielle, changements des modèles d’affaires, politique internationale… tout au long de la journée, les participants ont pu mesurer l’importance des changements en cours, mais également leur impact sur les dirigeants avec la table ronde sur l’humain au cœur du changement. En clôture, les participants ont pu entendre Hugo Dubé, comédien et conférencier, qui a rappelé l’importance de se réapproprier la créativité pour s’adapter au contexte de la 4e révolution industrielle, qui exige souplesse et adaptation.