7 novembre 2017 – Chronique d’expert de René Matteau, PAA, C.d’A.A,
Directeur Développement des Affaires, PMA Assurance

La plupart des manufacturiers possèdent des équipements servant à la production dont ils ne peuvent se passer sans qu’il y ait un impact important sur les opérations.

Est-ce que le montant d’assurance souscrit sur les équipements serait suffisant pour permettre le remplacement à neuf de l’équipement endommagé?

Comment déterminer le montant d’assurance requis, afin d’être indemnisé à la juste valeur, sans être pénalisé?

Les quatre principales bases d’évaluation pour les équipements de production sont les suivantes:

1- Coût de remplacement:

Coût estimé pour le remplacement, au prix courant de l’équipement, par un semblable, de même marque, modèle et capacité ou similaire, mais sans dépréciation.

2- Valeur au jour du sinistre:

Coût estimé pour remplacer l’équipement, déduction faite de la dépréciation physique, basée sur son état actuel et son espérance de vie.

3- Valeur agréée:

Coût déterminé à l’avance, à un moment précis, pour la remise en état d’un équipement, sans tenir compte de son coût de remplacement ni de la valeur réelle en espèce.

Cette base d’évaluation est employée dans les cas suivants:

Lorsque l’on est certain que l’équipement ne peut être endommagé dans sa totalité, qu’aucune valeur de remplacement n’est disponible sur le marché ou qu’on retrouve en abondance des items  semblables sur le marché des équipements usagés.

4- Équipement de nouvelle génération:

Coût de remplacement, auquel il faut ajouter une plus-value pour tenir compte du remplacement des équipements par des machines de nouvelles génération.

Assurez-vous que cette option est incluse dans votre contrat d’assurance et que vous en avez tenu compte dans l’établissement de votre montant d’assurance.

Note importante:

Dans l’établissement  de votre montant d’assurance sur les équipements de production, il faut tenir compte des points suivants, qui peuvent avoir un impact important sur le coût de remplacement.

–        Le coût du transport;

–        Le coût de l’installation;

–        Les frais pour la période de rodage et la mise en service;

–        Les infrastructures (fondations) requises pour recevoir l’équipement;

–        Le taux de change selon la provenance de l’équipement à remplacer;

–        Le coût additionnel pour obtenir l’équipement dans des délais très courts.

Il est conseillé de revoir régulièrement vos montants d’assurance par rapport à la fluctuation des devises étrangères et la provenance de vos équipements.

Quelle que soit la base d’évaluation choisie pour déterminer le montant d’assurance à souscrire sur les équipements de production, assurez-vous de respecter la règle proportionnelle établie par votre assureur, afin d’éviter que votre indemnité ne soit réduite.

Conclusion:

Advenant un sinistre, si vous êtes bien assurés, vous serez bien réglés.